Bénin/Drame de Karimama : Le gouvernement prend à charge les enfants des victimes

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com
Le gouvernement du Président Patrice Talon n’est pas resté insensible au drame de Karimama qui a fait plusieurs victimes dans le rang des compatriotes. Après l’émoi, place est actuellement aux mesures conséquentes pour éviter la survenance d’autres drames du genre. C’est dans ce registre que s’inscrit le gouvernement en décidant d’installer désormais à Karimama, un détachement de la police fluviale au niveau des embarcadères. À côté de cette mesure, le gouvernement prévoit aussi une batterie de mesures secondaires. Il s’agit de : renforcer les mesures de lutte contre les chargements hors norme dans les barques ; obliger désormais les usagers de transport fluvial à porter des gilets de sauvetage ; former des conducteurs des engins fluviaux ; faire respecter la charge utile de chaque barque ; réaliser un manifeste de passagers à présenter avant chaque départ ; procéder au renforcement de la règlementation sur le transport fluvial, etc… Et ces différentes mesures seront désormais applicables sur toute l’étendue du territoire national.

Le gouvernement annonce la prise en charge de tous les enfants des victimes de ce drame

Toujours dans le registre des mesures prises par le gouvernement, le Ministre en charge des Affaires Sociales était sur le terrain il y a quelques heures. Sur place, elle a annoncé la prise en charge par le gouvernement, de tous les enfants devenus orphelins à la suite de ce drame. Elle a promis instruire le Fonds d’Appuis à la Solidarité Nationale, aux fins de dégager des fonds nécessaires pour leur prise en charge scolaire.
Sur décision du Conseil des Ministres en sa séance du 20 Février, une délégation s’est rendue à Karimama pour présenter les condoléances du gouvernement aux familles éplorées dès suite d’un drame survenu à Karimama. La délégation composée de la ministre des affaires sociales et de la microfinance Madame Bintou CHABI ADAM TARO, du ministre des Infrastructures et des Transports Monsieur Alassane SEIDOU, des honorables Issa SALIFOU et Arifari BAKO, et du préfet de l’Alibori, Mohammed MOUSSA, s’est dans un premier temps dirigée vers le cimetière de la commune où 28 corps ont été enterrés pour le recueillement.
Après quelques instants de prière, les émissaires du gouvernement se sont dirigés vers l’École primaire de Gourou-Béri pour la remise des dons du gouvernement aux familles éplorées et pour passer le message du Chef de l’État. Après un moment de recueillement sur la tombe des défunts, la population de Karimama sortie nombreuse attendait la délégation du gouvernement à l’école primaire Gourou-Béri pour écouter le message du Président de la République que ses émissaires ont apporté.
Le ministre des Infrastructures et des Transports, Alassane Séidou, prenant la parole après le maire de la commune de Karimama, Dr Bello MOUSSA, a d’abord dit les compassions du Chef de l’État Patrice TALON et de toute la nation Béninoise aux familles éplorées en général et à la commune de Karimama en particulier. Sa collègue des affaires sociales et de la microfinance a livré le message du gouvernement. Bintou CHABI ADAM TARO, ministre des affaires sociales et de la microfinance a dit être touchée de ce qui s’est passé ou plusieurs de nos compatriotes dans la recherche de leur gagne pain, ont perdu la vie. D’après ses déclarations, « …c’est tout le Bénin qui est en deuil et le gouvernement ne pouvait pas rester insensible à ce triste événement. C’est ce qui explique le déplacement de cette délégation. »
La délégation est venue les bras chargés de vivres, (sacs de riz, bidons d’huile, des pâtes alimentaires, des jus de fruits,…), des vêtements, des pagnes, des couvertures, des nattes, des gilets de sauvetage, et d’une enveloppe financière de 5.000.000 F CFA aux familles éplorées.
À leur suite, l’honorable Arifari BAKO et le préfet de l’Alibori ont pris la parole pour apaiser les familles endeuillées. Le préfet pour finir a pris l’engagement de veiller à ce que les dons aillent véritablement vers les bénéficiaires.

Leave A Reply