Bénin : Voici les propositions de l’UDBN pour sortir de la crise pré-électorale

0

Propositions propres, avis motivés et unificateurs sur les propositions d’autres forces politiques, exhortations à la paix…, voilà la démarche du parti UDBN, Union Démocratique pour un Bénin Nouveau qui a une fois encore, donné la preuve de sa contribution à la recherche de solutions de sortie de crise électorale dans notre pays. C’était à la faveur de la séance de concertation tenue ce mercredi 20 mars 2019 au domicile du Président de l’Assemblée Nationale.

C’est une délégation de haut niveau qui a représenté l’UDBN à cette ultime seance de concertation avant la plénière de ce jeudi au parlement. Au domicile du Président de l’Assemblée Nationale et en présence des autres forces politiques engagées dans le processus électoral, Todéman Assan, Secrétaire Général de l’UDBN et Gildas Aïzannon, porte parole du parti, ont réaffirmé l’attachement de leur parti à une solution rapide et pacifique.

Une solution qui ne viendrait pas désarticuler le dispositif institutionnel de notre pays. La délégation de l’UDBN a exprimé, à cet effet, ses doutes sur l’opportunité de reviser la loi fondammentale avant d’avancer. Surtout que pour cette sortie de crise, il est bien possible de compresser les délais pour tenir dans le cadrage constitutionnel.

L’autre point sur lequel la délégation de l’UDBN a insisté (et cela faisait partie des propositions de ce parti dès le depart), c’est l’artice 242 du code électoral. L’approche du parti présidé par l’Honorable Claudine Afiavi Prudencio, vise à faire respecter le suffrage exprimé par les électeurs à l’échelle d’une circonscription électorale. Toute chose qui contribuera à éviter des mouvements de révolte d’électeurs pour qui, il sera difficile de comprendre que leur candidat qu’ils ont travaillé à faire élire dans leur circonscription électorale, et en pole-position, soit finalement recalé sur la base de statistiques à dimension nationale.

Et comme pour rester collé à l’autre proposition qui marque sa singularité, l’UDBN a réitéré son souci de voir les jeunes, déjà à 21 ans, jouir de leur droit d’éligibilité au scrutin législatif.

Au régistre des préoccupations transversales, la délégation de l’UDBN a marqué son approbation quant à l’idée que le certificat de conformité soit délivré à tous les partis engagés dans le processus électoral, avant même que soient abordés, les questions de fonds. Il est à rappeler que l’UDBN n’a pas eu son récépissé alors que le parti est le premier à démarrer le processus de formalisation et à prendre en compte toutes les observations du Ministère de l’intérieur.

Au moment où les délégués du parti étaient au front au domicile du Président Houngbédji, la Présidente de l’udbn, très attachée à la paix, a multiplié les contacts dans les coulisses avec les acteurs de la classe politique et des personnalités de la société civile pour une sortie de crise heureuse. C’est dire que tous les espoirs sont placés désormais en la plénière qui se tient ce jeudi 21 mars au palais des gouverneurs.

© www.boulevard-des-infos.com

Leave A Reply