Bénin/Politique : Le mouvement national des sages et notables invite à préserver la paix

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com
Les Sages, notables et autres têtes couronnées du Bénin réunis au sein du Mouvement national des Sages et Notables, étaient face à la presse dans la soirée du jeudi 18 avril 2019 au chant d’oiseau à Cotonou. À travers leur sortie médiatique, ils ont exhorté les fils et filles du Bénin à œuvrer pour la paix lors du scrutin du 28 avril prochain.
« Sauvons d’abord le Bénin ». C’est ce qu’on pouvait lire sur la banderole brandit par les organisateurs qui ont plaidé à l’occasion la consolidation des acquis de la conférence nationale des forces vives de la Nation à savoir : la démocratie, la paix et le développement. Pour Monsieur Georges Guédou, ancien ministre de la Défense Nationale, un scénario catastrophique n’arrangera aucune partie. Il paraphrase une chanson zaïroise qui dit : « en l’absence de consensus lorsque ça éclate de toutes parts, tout est cadavré, il n’y a plus de mouvance, il n’y a plus d’opposition, il n’y a plus d’assemblée nationale, il n’y a plus de cour constitutionnelle, il n’y a plus, il n’y a plus rien. Il y a seulement chaos, et le chaos n’est souhaitable nulle part. » Pour éviter ce scénario, les conférenciers suggèrent par la voix de Monsieur Georges Guédou, que « … chaque citoyen suive scrupuleusement la voie de sa conscience et après nous prendrons des dispositions idoines pour les élections communales, locales et la présidentielle en tenant compte de cette crise pour que l’opposition et la mouvance aillent aux élections de manière inclusive ». À entendre Monsieur Georges Guédou, chaque béninois jouissant de son droit de vote, doit s’acquitter de son devoir civique le dimanche 28 avril prochain. Il invite de ce fait tous acteurs à œuvrer dans leurs actions pour la sauvegarde de la paix, et à préserver les acquis fondamentaux de la conférence nationale des forces vives de la nation. Tout comme Monsieur Georges Guédou, l’Imam LIGALI de la mosquée centrale de Cadjèhoun exhortera les béninois à aller voter dans la paix car rassure-t-il « Il n’y aura aucun bain de sang ».

Leave A Reply