Bénin : Natondé Aké intronisé "Dah Nonxwé nan gnon" à Adogbé

0

À la tête du quatuor de l’Union Progressiste dans la 24ème circonscription électorale, l’honorable Bonaventure Natondé Aké, et les suppléants du géant, ont mis pied dernièrement dans l’arène politique de Covè. En conquérant légendaire qui ne fait de cadeau à aucun adversaire, l’enfant terrible de Naogon (Covè) et ses colistiers continuent la campagne électorale dans cette circonscription. À chaque étape, les moments d’échanges entre Boniface Yèhouétomè, Bonaventure Natondé Aké, Maurice Lazare Sèhouéto et Célestin Goutolou avec les populations, se transforment très rapidement en des instants de liesse populaire.
Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com
Partout où passe ce quatuor, ce sont des moments de célébration de la victoire de l’Union Progressiste avant le match du 28 avril 2019. À chaque escale, les populations des différentes localités rassurent d’un 4/4 à leurs hôtes.
Après avoir soutenu Yèhouétomè et Sèhouéto à Za-kpota et Zogbodomey, Bonaventure Natondé Aké à fait une entrée triomphale à Covè, son fief, qui confirmera la donne pour l’Union Progressiste (UP) dans la région Agonlin.
À l’entrée de Naogon Aïzondo, c’était un monde fou qui attendait le fils du terroire. Avec des chants, danses et témoignages à la gloire de l’animal politique Bonaventure Natondé Aké, Sages, jeunes et femmes louaient les qualités de rassembleur et surtout d’homme de peuple du candidat Natondé Aké. Selon ces derniers, leur fils Natondé Aké n’est pas de l’espace des politiciens saisonniers. Il est toujours à leurs côtés de jour comme de nuit.
Comme ce fut le cas aux précédentes escales, les vertus du baobab, emblème du parti Union Progressiste ont été magnifiées. S’adressant à l’assistance, le deuxième titulaire de l’Union Progressiste (UP) dans la 24ème circonscription électorale, Bonaventure Natondé Aké a étalé toutes les richesses que regorge le baobab. Il a surtout dit « apart la richesse du baobab, cet arbre est aussi symbole de développement, raison pour laquelle, pour un réel développement de notre pays et de notre localité en particulier, le seul choix qui s’impose le 28 avril est le baobab ».
Au cours de cette virée, il a été aussi question de l’emploi des jeunes qui constituent la relève de demain. Natondé Aké dont la bataille menée à l’Assemblée lors de la mandature finissante pour l’épanouissement de la jeunesse n’est plus à rappeler, a promis continuer sur la même lancée une fois réélu avec l’introduction de nouvelles propositions de lois.

Natondé Aké intronisé « Dah nonxwé nan gnon » (la maison maternelle sera restaurée)


Après Naogon Aïzondo, cap a été mis sur Adogbé, la maison maternelle du candidat. Ici, l’arrivée de Bonaventure Natondé Aké est considérée comme le retour du fils revenu téter les seins maternels. Ce village qui ne respire que UP, s’est levé comme un seul homme pour accueillir le frère, le neveu et l’oncle, grâce à qui Adogbé dispose des écoles et des infrastructures socio-communautaires. C’est d’ailleurs en reconnaissance de toutes ses actions en faveur de ce village, qu’il a été intronisé prince du palais Ahidjè avec pour nom fort, « Dah nonxwé nan gnon » qui signifie en langue française, (la maison maternelle sera restaurée).
Les différents intervenants ont promis rafler toutes les voix au profit de l’UP au soir du 28 avril en infligeant une douche écossaise aux vendeurs d’illusion qui n’apparaissent qu’à la veille des élections. C’est donc revigoré et fort comme un éléphant que l’enfant Bonaventure Natondé Aké repart du QG (Quartier Général) maternel.

Leave A Reply