Bénin : Un nouveau site pour abriter un nouveau siège de l'Assemblée nationale

1

Le « musée de la corruption » érigé un plein cœur de la ville capitale (Porto-Novo) pour servir de siège au parlement du Bénin, aura révélé à la face du monde, les traquenards qui s’observaient dans un passé récent, en matière de passations de marchés. À l’unanimité, tous avaient reconnu en son temps que le projet de construction d’un siège pour le compte du parlement dans lequel plusieurs milliards ont été engloutis était simplement un échec dont la responsabilité porte le nom de l’ancien régime.  
Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T) 
© www.boulevard-des-infos.com
S’inspirant des « vestiges » du passé et surtout pour éviter les mêmes erreurs, l’actuel gouvernement dirigé par le Président Patrice Talon, envisage les choses autrement. C’est ainsi que le Conseil des Ministres tenu le mercredi 8 mai 2019 a pris la décision de confier sous contrat au cabinet Kéré Architecture, une mission de maîtrise d’œuvre complète du projet de construction d’un nouveau siège pour le compte de l’Assemblée nationale du Bénin. Le nouvel édifice sera construit à l’emplacement de l’ex gendarmerie nationale, situé à proximité de l’actuel siège de l’Assemblée nationale à Porto-Novo.
Plusieurs atouts ont milité en faveur du choix du Cabinet Kéré Architecture dans le cadre de la conduite de ce projet. Entre autres, il faut retenir que la proposition faite par cette structure, en plus d’être très originale, est très avantageuse pour l’État béninois sur le plan financier.
En effet, outre la forme architecturale du projet tiré du concept de l’arbre à palabre, symbole du Conseil des sages en Afrique de l’Ouest, l’offre faite par le Cabinet Kéré Architecture ne représente que 7,5% du coût d’objectif contre un plafond de 12% fixé par la loi, en la matière. Une option qui fait gagner à l’État béninois, une économie de 4,5%.

Rôle du cabinet Kéré Architecture dans ce projet

En autorisant la contractualisation avec le Cabinet Kéré Architecture, l’Etat Béninois le missionne à réaliser toutes les études techniques, élaborer tous les documents graphiques et les notices techniques nécessaires à la construction. Cette structure devra également produire le dossier de Permis de Construire en vue de son obtention en rendre disponible le dossier d’appel d’offres.

Une nouvelle ère pour le parlement béninois !

« L’éléphant blanc » érigé à l’entrée du pont de Porto-Novo comme étant l’édifice qui devrait servir de siège de type moderne au parlement béninois constituera bientôt de vieux souvenirs. D’ici peu de temps, tous ceux qui pensaient que le dossier de construction du siège de l’Assemblée nationale du Bénin est définitivement rangé au placard pourront avoir la preuve que le dossier est plutôt conduit avec procédures, méthodes et finesses. En enclenchant avec méthode la construction d’un nouveau siège digne du nom pour abriter le palais des gouverneurs du Bénin, le gouvernement du Président Patrice Talon veut non seulement honorer une promesse électorale, mais surtout répondre aux vœux des représentants du peuple, qui souhaitent de tout cœur, travailler dans une assemblée nationale qui témoigne de la richesse culturelle du pays de Gbèhanzin, Bio Guera et Kaba.

DiscussionUn commentaire

  1. Jean Paul IBIKOUNLÉ

    Ils sont une bonne dizaine de députés réélus ayant pris des marchés non exécuté. Tant mieux si pour le nouveau siège tout se passe bien. Un autre viendra nous révéler les actes de corruptions.

Leave A Reply