Bénin/Dialogue Politique : Claudine Prudencio prouve sa bonne foi devant le clergé catholique

3

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com

La Présidente de l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN), l’honorable Claudine Afiavi Prudencio prouve sa sincérité et sa bonne foi dans le processus d’apaisement et de règlement définitif de la crise sociopolitique qui secoue le Bénin depuis la mise en branle du processus électoral des dernières législatives. Lundi 24 juin dernier, elle a été reçue en audience par le collège des évêques du Bénin afin d’apporter sa pierre à l’édifice de pacification de la tension post-électorale. À cette occasion, Claudine Afiavi Prudencio a fait de riches et pertinentes propositions aux médiateurs catholiques, et indiqué les leviers susceptibles d’être actionés pour un retour total de la paix et de la cohésion nationale dans son cher et beau pays, le Bénin. Au terme de cette séance d’échanges, elle se dit confiante et réaffirme sa volonté et celle de son parti, à jouer franc et sincère, pour le retour de la paix au Bénin.

Il est à rappeler que depuis les prémices de cette crise, la Présidente de l’UDBN, l’honorable Claudine Afiavi Prudencio aura été la seule femme, chef de parti politique, qui aura multiplié les démarches dans le sens de la paix et de la cohésion nationale à travers de nombreux appels à la culture de dialogue envers toutes les chapelles et obédiences politiques. Mieux, pour prouver sa sincérité et sa franchise dans le processus de rétablissement de la paix dans son cher pays le Bénin, Madame Claudine Afiavi Prudencio a été encore la première femme, qui au nom de son parti politique, à avoir accepté la main tendue du Chef de l’Etat, Patrice Talon, dans le cadre du dialogue politique devant conduire à la decryspation totale de la tension politique au Bénin. C’est dire donc que Madame Claudine Afiavi Prudencio et son parti, l’UDBN sont prêts à accompagner tout processus qui milite en faveur du retour à la paix dans le pays.

Discussion3 commentaires

  1. ???hier le sport. Aujourd’hui la politique.. Demain sera certainement la culture.
    Un jour, un article bravo.

  2. Pourquoi Mme Claudine parle de dialogue il a juste plu à son patron de l’écarter momentanément il plaira à coût sûre de la recaser plus tard.

Leave A Reply