Coopération : Le Bénin et la Chine signent l'accord "la ceinture et la route"

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com
Les coordinateurs de la Chine et des 53 pays africains et la commission de l’Union africaine ayant à charge la mise en œuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing étaient en réunion le mardi 25 Juin 2019. Cette occasion a été mise à profit pour d’une part, exprimer la satisfaction des parties vis-a-vis des fruits de la coopération Sino-africaine, et surtout pour décider de la poursuite et du renforcement de l’orientation stratégique de la construction d’une communauté de destin Chine-Afrique, d’autre part. Dans ce cadre, le Bénin et la Chine ont-ils décidé de signer l’accord « la ceinture et la route ». Un accord qui permettra de coordonner les politiques et mécanismes aux niveaux bilatéral et multilatéral, renforcer la synergie d’action en matière d’exploitation du marché de développement des projets de coopération et de soutien intellectuel. Pour Monsieur Aurélien Agnénonci, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération du Bénin, cette réunion des coordinateurs a permis de « dégager les grandes conclusions qui permettront au gouvernement de poursuivre ses négociations avec la Chine afin de tirer le meilleur profit de ce partenariat, sur la base du plan d’actions de Beijing. » Il faut préciser que l’initiative « la ceinture et la route » dont le deuxième forum s’est tenu en avril 2019, a pour principe : « consultation-coopération-et bénéfice pour tous ». Elle a pour ambition de contribuer à la réalisation de la communauté de destin avec des projets à caractères sociaux comme centre d’intérêt. Aussi, les projets à lancer dans cette initiative par le Bénin seront des projets à grands impacts sociaux qui porteront la marque de l’amitié entre les peuples chinois et béninois.

Ce qu’il est aussi utile de retenir

Vieux de 19 ans, le forum sur la coopération sino-africaine est le mécanisme par lequel la Chine s’emploie à développer et à renforcer sa relation avec ses partenaires africains. Le mécanisme évolue et se développe en tenant compte des aspirations des pays africains. C’est ce qui justifie la tenue des forums et autres rencontres consultatifs. Et si le forum de septembre 2018 à Beijing a marqué une étape décisive dans l’histoire des relations entre la Chine et l’Afrique en redéfinissant les bases d’une coopération empreinte de confiance mutuelle et de fidélité dans l’optique de la construction d’une communauté de destin avec l’adoption d’un solide plan d’action dont la mise en œuvre nécessite un véritable engagement de la part des deux parties, la réunion des coordinateurs se veut la plate forme d’une mise en œuvre efficace et efficiente des actions de suivi du sommet de Beijing 2018. Ce sommet faut-il le rappeler, a vu naître de nouvelles mesures dans la coopération sino-africaine basées sur le plan d’action de Beijing « 2019-2021 » avec « huit initiatives majeures accompagnées d’un soutien financier de 60 milliards de dollars. Les deux parties sont alors déterminées à travailler en synergie pour la mise en œuvre des actions de suivi du sommet et à coopérer étroitement dans le cadre de l’initiative « la ceinture et la route », puis à approfondir et porter plus haut la coopération sino-africaine et bâtir une communauté de destin Chine-Afrique.

Leave A Reply