Bénin : Le limogeage de Serge Ahissou « fêté aux balais » par le personnel

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Une scène peu ordinaire s’est produite le vendredi 6 Septembre dernier dans les locaux du ministère de l’Industrie et du Commerce. Alors que le ministre Serge Ahissou passait service à son successeur, parce que remercié par le Chef de l’Etat à la faveur du remaniement ministériel intervenu le jeudi 5 Septembre 2019, les travailleurs de ce département ont décidé de manifester à leur manière, leur sentiment, non pas pour regretter le départ de leur désormais ancien patron, mais plutôt pour exprimer la grande satisfaction et surtout saluer le départ de celui qui aura visiblement été un « tyran » à la tête de leur « maison ». Et la meilleure manière qu’ils ont trouvé pour saluer le départ de ce dernier, aura été de se procurer, non pas des pagnes (uniformes) pour lui faire honneur, mais plutôt des dizaines de balais pour balayer les traces de pas du ministre sortant. Sous des hués nourris et des slogans très hostiles à l’égard du sieur Ahissou, femmes et hommes, pensionnaires (le personnel, ndlr) du ministère de l’industrie et du Commerce, ont essayé d’expremier tout le mal qu’il ont vécu en étant collaborateurs directs ou éloignés de ce ministre qui n’aura pas été un très patron. Pour certains travailleurs de ce ministère, « …le passage de ce ministre à la tête de notre ministère a été un vrai désastre… Il n’a pas du tout été un bon chef… Il n’a pas développé des comportements sociables durant son séjour dans notre maison…. À un moment donné, on s’est même demandé si le Chef de l’Etat s’est bien renseigné sur lui avant de le nommer à ce poste… », ont-ils confié. Pour d’autres, son départ constitue une grande libération. « Enfin ! Le Président Talon nous libère de la domination étrangère…. Le Chef de l’État nous débarasse enfin de l’os qui était coincé dans notre gorge… La nuit aura été très longue, mais le jour s’est enfin levé… La puce a longtemps succé notre sang, mais aujourd’hui notre main l’a attrapée. Il était grand temps. Merci au Président Talon. », s’est exclamé un travailleur très heureux du « limogeage » de son désormais ancien patron.

Ce qu’il faut savoir de cette pratique de balai en mains

Dans la tradition fon, au sud du Bénin, balayé le départ ou le passage d’un individu avec des feuilles de rameaux ou des branches de palmiers, est avant tout un mauvais signe. Selon la coutume fon, ce geste est signe de ce que l’individu en question n’est pas du tout recommandable ou que ses pratiques et/ou mode de gouvernance, ne font pas bonne école. C’est aussi le signe que l’individu qui est objet d’une telle scène n’a pas été d’une grande utilité pour sa communauté pendant qu’il avait le pouvoir de décision. Au point de vue sociologique, ce geste populaire est aussi un signal fort et surtout un message d’avertissement à son successeur, afin que celui-ci évite de tomber dans les mêmes travers, mais qu’il soit meilleur.

Leave A Reply