Bénin : 4,943,6 milliards mobilisés au 31 Août 2019

0

Le comité chargé de mobilisation des ressources était en face des partenaires techniques ce mardi 24 Septembre 2019. C’était dans
salle de conférence de Sèmè City dans le cadre de la rencontre d’échanges du comité de mobilisation de ressources avec les partenaires techniques et financiers. Une rencontre au cours de
laquelle le gouvernement a fait le point des mobilisations et l’état d’avancement des réformes. Le conseiller spécial du chef de l’état, président du comité qui a d’entrée de jeu salué les partenaires pour avoir répondu à leur appel. Il rassure de la bonne
collaboration pour l’atteinte des objectifs. « Je voudrais au nom de tous les PTF dire notre appréciation pour l’organisation de cette rencontre conjointe des membres du comité de mobilisation de ressources du programme d’action du gouvernement avec l’ensemble des partenaires financiers », a déclaré le Chef de file des PTF, Siakar Coulibaly, à l’entame de ses propos. Il fait savoir que « Les PTF saluent les membres du comité pour l’organisation
régulière de cette réunion qui témoigne encore une fois de l’engagement du gouvernement du Bénin à renforcer le dialogue
politique avec ses partenaires et assurer le succès des différentes actions engagées et l’atteinte des objectifs du développement durable ». « A la suite de la rencontre du 14 mars 2019, les PTF
reconnaissent les avancées significatives enregistrées dans le processus de renforcement de dialogue sur les politiques avec la tenue effective le 23 septembre 2019 de la rencontre technique avec les partenaires. Le chef de l’organisation du système des nations Unies pense que « Des préoccupations essentielles
ont été dégagées sous une approche concertée entre les équipes
techniques des chefs de coopération et contrepartie gouvernementale ».Celles-ci ajoute-il, « visent essentiellement à
renforcer le dialogue et améliorer la redevabilité mutuelle entre le gouvernement et l’ensemble des PTF pour une mise en oeuvre réussie des différentes réformes du PAG et des autres instruments
de planification du développement connexes notamment le PND 2018-2025 et le programme de croissance pour le développement durable ».

Entre autre recommandations, les partenaires techniques souhaitent disposer d’un état des lieux de l’ensemble des
réformes engagées par le gouvernement, notamment celles des secteurs clés tels que la santé et l’éducation qui touchent un grand nombre de la population. Aussi souhaitent-ils disposer le
cadre actualisé de toutes les agences. La question de sécurité préoccupe les Ptf. Ils souhaitent qu’une fenêtre de discussion
périodique soit ouverte à cet effet. Ils saluent le gouvernement pour les actions menées dans cette vision.

Tout en remerciant les différents acteurs pour avoir honoré de leur présence à la rencontre, le ministre d’Etat chargé
du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, dit sa gratitude pour toutes les actions des PTF pour l’amélioration des conditions de vie des populations. « Au cours de notre précédente rencontre en ces mêmes lieux, où nous vous avons fait le point de la mise en oeuvre du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) et des différentes réformes, nous avions pris des engagements dont la plupart sont exécutés ou sont en cours d’exécution »,a-t-il souligné. Selon lui, « A l’issue de la réunion de
nos experts d’hier lundi, nous pouvons retenir qu’au 31 Août 2019, nous sommes parvenus à la mobilisation de 4.943,6 milliards FCFA soit 140% du financement public attendu pour la mise en oeuvre du PAG (3.529,6 milliards FCFA). Par rapport au montant global du PAG 9039 Milliards FCFA), cette mobilisation de ressources représente 54,7%». A en croire celui-ci, « Il s’agit essentiellement de l’agrégation des données relatives aux ressources objet d’accords de prêts et de dons que nous avons signés avec vos différentes institutions, des ressources mobilisées sur le marché financier sous régional et international et de la contribution du Budget National ». Aussi souligne-t-il que le pilier 2 du PAG : « Transformation structurelle de l’économie » est le pilier de concentration avec près 75% de ces ressources. «Cela est l’expression de la réalisation de grands projets porteurs de croissance économique dans différents secteurs. Je veux citer les infrastructures, le cadre de vie, l’énergie, l’eau potable et l’Agriculture ». Pour Bio Tchané, « Des efforts ont été également faits dans le domaine de l’amélioration des conditions de vie de nos populations». Il explique par ailleurs que par nature de financement, « les ressources mobilisées sont composées de 33,5% de prêts, 14,7 % de dons, 34,4 % de ressources levées sur le marché financier et 17,4% d’autofinancement (Budget National) ».

Leave A Reply