Bénin : La classe numérique mise en service au CEG1 d’Allada

0

Le Collège d’enseignement général 1 d’Allada dispose désormais de son centre multimédia encore appelé classe numérique. La mise en service officielle a été faite ce mardi 5 novembre 2019 en présence des ministres Aurélie Adam Soulé Zoumarou et Mahougnon Kakpo et des responsables dudit collège et sous les regards des élèves et autres autorités politico-administratives.

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com

Un bâtiment de 40 places assises équipes de tables et chaises, 2 climatiseurs solaires, 40 ordinateurs portatifs pour les apprenants, un ordinateur portatif pour l’enseignant, un routeur wifi avec connexion (abonnement) internet haut débit pour 12 mois, un tableau d’étude (d’exercice), un armoire de rangement, etc… Voilà quelques caractéristique du centre multimédia encore appelé classe numérique, mis en service ce jour au CEG1 d’Allada.

Entièrement construit sur le budget autonome 2018 de l’Agence Béninoise de Service Universel des Communications Électroniques et de la Poste (ABSU-CEP), ce centre numérique, selon Émile Kougbadi, Directeur Général de l’ABSU-CEP, est aussi équipé d’un système d’alimentation photo-voltaique, et sera renforcé afin d’être véritablement autonome.

Pour Éloi Dounon, Directeur du CEG1 d’Allada, c’est une joie pour son établissement d’être fait point focal de cette révolution numérique dans le monde de l’enseignement secondaire. « Notre joie est immense depuis le jour où nous avions appris l’installation de ce joyau dans notre collège. Soyez-en remercier pour avoir fait du CEG1 d’Allada, le point focal de cette révolution », a-t-il déclaré. Il a également pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité de cette infrastructure et de tout ce qu’elle contient.

Tout comme le Directeur du CEG1 d’Allada, Jean-Claude Codjia, Préfet du département de l’Atlantique a souligné que ce jour est un grand jour en ce sens qu’il favorise la mise en service de cette classe intelligente qui permettra dès lors, pour les élèves, d’avoir accès à toutes les bibliothèques du monde. « À travers cette classe, intelligente, le gouvernement offre ainsi aux élèves, des moyens modernes pour s’instruire », a-t-il insisté.

Au tour du ministre Mahougnon Kakpo de l’Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, « aussi bénéficiaire de cet outil moderne qui fait avancer l’éducation », de souligner que cette salle constitue « un effort de réalisation de la promesse du gouvernement d’équiper les établissements secondaires d’outils modernes de communications ». Il n’a pas manqué d’appeler les responsables de ce collège à la vigilance et surtout invité l’administration au sérieux dans l’usage adéquat de cet outil.

Quelques avantages de cette classe intelligente

Dotée de logiciels de dernières générations, elle permet entre autres de contrôler la présence des apprenants, qui sont tenus de s’enregistrer toutes les fois qu’ils sont en salle ; d’avoir accès à toutes les données nécessaires pour un bon apprentissage ; d’interagir sur la plateforme avec leurs enseignants sur des sujets précis ; etc…

Aurélie Adam Soulé Zoumarou fait le point des centres multimédia

Procédant à la mise en service officielle de ce joyau, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, Ministre du numérique et de la digitalisation, a mis en accent particulier sur le caractère multimédia de cette infrastructure essentielle pour le monde de l’enseignement. Elle en a profité pour rappeler que 24 types de ce centre ont été mis en service dans tout le pays à savoir 1 par département soit 12 centres pour le compte de l’enseignement secondaire et les 12 autres sont répartis par département pour le compte de l’enseignement primaire.

Leave A Reply