Bénin : Exhortations du Professeur Toléba aux acteurs des religions endogènes

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com

À l’occasion de la célébration de la fête des religions endogènes qui a lieu tous les 10 janvier au Bénin, le Ministre honoraire de la Culture, le Professeur Soumanou S. TOLÉBA adresse un message à tous les acteurs du monde endogène. Dans son adresse dont notre rédaction vous présente la teneur, l’universitaire souhaite que cette énième célébration soit un moment « de réflexion sur l’indispensabilité de notre identité culturelle et cultuelle en adéquation avec les pratiques importées et le développement du pays ». Lire ici l’intégralité de son message.

*************

10 janvier 2020 : – Les religions endogènes en fête

Message du Professeur Toléba à tous les adeptes et sympathisants des religions endogènes du Bénin

Le 10 janvier est décrété depuis quelques années au Bénin, fête des religions endogènes. Nous connaissons des fêtes révélées comme la Noël, la Pacques, avec les Chrétiens, Maouloud, Ramadan et Tabaski avec les Musulmans. Il était très opportun de construire cette justice distributive qui attribue à nos frères et sœurs des religions endogènes, un jour de fête, une journée de recueillement, un jour d’introspection.

L’institutionalisation de cette fête depuis déjà plusieurs années est à saluer.

A cette date, tout le Bénin marque une grande pause pour réfléchir sur ses cultures et ses cultes, c’est à dire sur ses origines.

La culture d’un peuple, c’est l’âme de ce peuple. Et depuis la nuit des temps, l’Afrique en était pourvue au point d’être appelée par les historiens et les anthropologues, le berceau des civilisations.
Il est clair que très tôt, l’Afrique a connu ses Dieux. L’Égypte nous les a révélés.

Le Bénin notre pays est une destination touristique particulière et très convoitée dans ce sens. Il est le pays du « VODOUN ».

Chers frères et sœurs des religions endogènes du Bénin , c’est grâce à vous et à vos efforts et sacrifices quotidiens que notre pays a su conserver son « temple ». Soyez en remerciés.

Aujourd’hui, tout le monde est d’accord avec la diversité culturelle et cultuelle nous sommes donc appelés à respecter dans la tolérance toutes les religions du monde, chacune dans sa complexité et dans sa spécificité.

En ma qualité d’ancien Ministre de la Culture, je vous exhorte à plus de réflexion sur l’indispensabilité de notre identité culturelle et cultuelle en adéquation avec les pratiques importées et le développement du pays.

Notre Parti, Force Cauri pour le Développement du Bénin (FCDB) en est tellement convaincu qu’il a consacré tout un programme à cette tâche.

A toutes et à tous, je souhaite une bonne fête. Puissent les mânes de nos ancêtres bénir notre pays, le Bénin et ses Dirigeants afin qu’ici et maintenant nous soyons inondés de paix, de concorde sociale, de bonheur et de prospérité. Sans la paix, pas de développement possible. Je souhaite que les différents sacrifices offerts aux divinités dans le cadre de la commémoration de cette fête mettent un accent particulier sur cet immense « trésor ».

Vive les religions endogènes du Bénin

Vive la diversité culturelle et cultuelle

Vive le Bénin

Je vous remercie

Soumanou S. TOLEBA, Président du Parti FCDB

Leave A Reply