Bénin : Désormais 10 sur 20 ou le BEPC pour passer en classe de seconde

0

Par : Chafick FAGBÉMI

© www.boulevard-des-infos.com

Les conditions de passage en classe de seconde sont désormais plus souples. Désormais dans les lycées et collèges du Bénin, les élèves ne sont plus obligés de se tracasser les méninges. Ils se contenteront seulement de réunir une moyenne annuelle de dix sur vingt (10/20) en classe ou être simplement admissible à l’examen du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC).

C’est du moins ce qu’on retient à travers l’arrêté N°012/MESTFP/DC/SGM/DIPIQ/DEC/DESG/SA/0915GG19 en date du 07 février 2020 et fixant les conditions de passage, de redoublement et de réorientation des apprenants dans les lycées et collèges d’enseignement secondaire général.

Signé par le ministre en charge de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Professeur Mahougnon KAKPO, cet arrêté stipule en son article 16, une nouvelle condition de passage en classe de seconde. « l’accès au second cycle est prononcé pour tout apprenant titulaire du Brevet d’Étude du Premier Cycle (BEPC) ou ayant obtenu au moins DIX SUR VINGT (10/20) de moyenne annuelle. Tout élève ayant rempli l’une de ces deux conditions est autorisé à passer en classe de 2nde », martèle l’article.

Le même arrêté a aussi fait cas de la suppression des classes dites de moderne court (MC) et moderne long (ML) au premier cycle. Il devient obligatoire pour les élèves du premier cycle en occurrence ceux des classes de 4ème et 3ème de suivre les cours de mathématiques, de physique, chimie et technologie (PCT), des sciences de la vie et de la terre (SVT), de français (Lecture et communication écrite), d’anglais, d’espagnol ou allemand, d’histoire-géographie et d’épreuve physique et sportive (EPS). En effet : « Les apprenants sont tenus de suivre toutes les matières jusqu’à l’obtention du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC). Il n’existe plus de 4ème et de 3ème scientifiques ou littéraires » insiste l’article 4 du même arrêté.

Il est à préciser que ces dispositions inscrites dans l’arrêté entrent en vigueur pour compter de la rentrée scolaire 2020-2021.

Leave A Reply