Bénin/Communales 2020 : Les atouts de l’UDBN face aux autres partis politiques

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Après la validation du spécimen du bulletin unique, le 18 avril dernier, pour les partis politiques en lice, le compte à rebours des élections municipales et communales du 17 mai 2020 a été lancé.

Ainsi, 5 millions 200 mille Béninois sont appelés à élire pour la prochaine mandature, plusieurs centaines de conseillers à travers les 546 arrondissements du Bénin. Ces conseillers communaux devront ensuite dégager en leur sein les nouveaux maires.

L’enjeu pour ces communales est avant tout de réconcilier les citoyens avec la démocratie à la base et de renforcer le développement local.

Pour ce scrutin, les cinq (05) partis en lice à savoir (UDBN, BR, UP, FCBE, PRD) doivent rivaliser d’ardeurs pour séduire les électeurs, selon l’idée, plus ou moins ambitieuse qu’ils se font d’eux-mêmes et surtout des attentes de leurs électeurs.

Dans le contexte actuel, les partis politiques ont le devoir de témoigner leur proximité avec les électeurs, à travers des propositions concrètes et surtout des discours cohérents.

Si au niveau des différents autres partis concurrents, la manœuvre n’a pas encore celle appropriée, à l’UDBN de l’Honorable Claudine Afiavi Prudencio, seul parti politique dirigé actuellement par une femme au Bénin, la procédure est bien appropriée, bien huilée et adaptée à la cible des électeurs.

L’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) se distingue par un cas de figure impressionnant. Seul parti politique dirigé par une femme, l’UDBN donne une belle part à la nouveauté et la beauté politique. Elle n’affiche pas les vestiges d’une « quincaillerie idéologique ».

Pour toutes les localités du Bénin dans le cadre des prochaines élections, les priorités et les défis sont nombreux. Fort heureusement, les solutions que proposent le parti du maïs nourrissier le sont aussi. De l’avantage d’être un parti politique à proposer une alternative crédible, l’UDBN est encore le seul parti qui propose une véritable rupture.

Parmi ces propositions, on retient l’accès aux services de base, la lutte contre l’insécurité, la sécurité foncière, le développement durable, l’autonomisation des femmes, la scolarisation des filles, la bonne gouvernance, etc… D’où l’ambition affichée de faire de ce scrutin une vitrine de la démocratie béninoise.

 

L’UDBN mise d’abord sur la représentativité des femmes

Le parti UDBN n’a pas perdu les convictions qui l’avaient fait élire par le passé aussi bien dans les conseils municipaux qu’à l’Assemblée Nationale. L’UDBN a gardé le souci du civisme et des valeurs nationales. Nul n’ignore son appel à la paix au lendemain des échauffourées de mai 2019, bien qu’ayant été écarté de ce scrutin qui a engendré une menace sur la vie et le pacte républicain. Pour célébrer autrement la démocratie, il lui a suffit d’ajouter son petit cierge et ses cantiques au cérémonial exorciste de l’obscurantisme planant.

Au-delà, plusieurs facteurs crédibilisent mieux la liste de l’UDBN pour le compte des élections qui se tiennent dans quelques jours.

Premièrement, l’UDBN de l’ancienne Secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale, ne se reproche absolument rien.

Deuxièmement, pour les prochaines élections, l’UDBN a d’abord misé sur la forte représentativité des femmes qui sont massivement positionnées sur sa liste sur toute l’étendue du territoire national.

Pour la Présidente de l’UDBN, l’honorable Claudine Afiavi Prudencio, « garantir une représentation équitable des femmes au niveau des collectivités locales est une nécessité ». Elle soutient que « …l’intégrité, le réalisme et la fibre sociale des femmes sont des valeurs intrinsèques dans la gestion locale. »

Le troisième atout qui milite également en faveur de l’UDBN dans le cadre de ces élections est : la jeunesse. L’art politique reste celui d’une bonne gestion des rythmes d’évolution. Et dans la gestion des communes, le parti UDBN constate que l’histoire fourmille d’assez de rendez-vous ratés et de naufrages près du port. L’un des chemins de réforme est donc une confiance totale en la jeunesse brave et fière. Et en cela, l’UDBN a fait forte sensation.

Leave A Reply