Bénin : Réouverture des églises, mosquées, temples, bars, mais avec conditions

0

Par : Angèle BIOKOU (Coll.)

© www.boulevard-des-infos.com

Le Conseil des ministres tenu ce mercredi 27 mai 2020 a décidé de l’allègement des mesures relatives aux lieux de culte, aux transports en commun et aux bars dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Cette décision du gouvernement a été prise en toute responsabilité après examen de l’évolution de la crise sanitaire liée à la pandémie de la covid-19.

À cet effet, pour compter du mardi 2 juin 2020, les lieux de culte et les bars sont autorisés à ouvrir à nouveau pour recevoir les fidèles pour les premiers et les clients pour les seconds. Cependant, le gouvernement rappelle que les responsables religieux devront veiller à y faire observer le port de masque et le respect de la distance de sécurité sanitaire d’un mètre minimum entre personnes. Ils devront par la même occasion prescrire la suspension du geste liturgique de paix ou des accolades pendant les célébrations.

Mieux, les responsables desdits lieux sont également astreints de veiller à l’observance des marges raisonnables de temps entre les célébrations puis à désinfecter régulièrement les lieux de culte, les églises et les paroisses. Pour ce qui concerne les promoteurs et autres tenanciers de bars, ils sont tenus de faire respecter, en leur sein, les mesures de prévention édictées à savoir : ma mise en place de dispositif de lavage ou d’aseptisation des mains ; l’observance de la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre usagers.

Quid des véhicules de transport en commun ?

La décision de reprise des activités décrétée par le gouvernement est aussi un allègement pour les véhicules de transport en commun. Autorisés à faire circuler leurs engins, les responsables en charge de ce secteur sont cependant obligés de faire respecter, à leur bord, le port de masque ainsi que l’espacement conséquent des passagers.

Cependant, restent fermées ou interdites jusqu’à nouvel ordre, les discothèques, les plages, les cérémonies de réjouissance. Enfin, dans le but de continuer à garantir l’efficacité de la riposte, le Conseil tient à préciser que les règles d’hygiène et de prévention préconisées depuis le début de la pandémie, restent en vigueur.

Leave A Reply