Bénin : Des mesures sociales étendues à la campagne cotonnière 2020- 2021

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T) 

©www.boulevard-des-infos.com

Le gouvernement béninois continue d’étendre son portefeuille de mesures sociales sur les secteurs touchés par la pandémie du Coronavirus. Et pour cause, c’est le secteur du coton qui est actuellement à la page.

En effet, le conseil des ministres tenu le mercredi 1er Juillet 2020 a décidé de maintenir les prix pratiqués au cours de la campagne cotonnière écoulée pour le compte de celle à venir.

Ainsi dit, le Chef de l’État et ses ministres ont de commun accord décidé de l’homologation des prix de cession des intrants et d’achat de coton graine aux producteurs, au titre de la campagne cotonnière 2020-2021. Cette décision du Conseil des ministres intervient après la proposition des familles professionnelles de l’Association Interprofessionnelle du Coton (AIC), qui ont convenu de reconduire, au titre de la campagne cotonnière 2020-2021, les prix de cession des intrants aux producteurs pratiqués au cours de la campagne écoulée. Cette mesure permet de comprendre que l’engrais toutes catégories confondues sera cédé à 240f CFA le kg, soit à 12.000f CFA le sac de 50kg. L’insecticide coton sera livré à 3500f CFA le flacon pour le traitement de demi hectare ; les herbicides totaux à 3500f CFA le litre et les herbicides sélectifs à 5000f CFA le litre.

Il convient de souligner que dans cette même lancée, et ce, malgré la tendance baissière, les professionnels de l’aic ont également décidé de maintenir les prix d’achat du coton graine aux producteurs à leurs niveaux de la campagne cotonnière écoulée. Ce qui laisse savoir que le prix du coton graine 1er choix sera pris à 265f CFA/kg net à payer aux producteurs. Le coton graine 2eme choix est fixé à 215f CFA/kg. Le coton graine biologique du 1er choix est fixé à 318f cfa/kg net à payer et le coton-graine biologique du 2eme choix reviendrait à 258f CFA/kg net à payer au producteur. Les fonctions critiques quant à elles, seront achetées à 15f CFA/kg.

Aux côtés de ces mesures, le gouvernement a également instruit les ministres concernés, de prendre des mesures visant à instituer un mécanisme de consultation de l’aic par tout établissement financier dans le cadre de l’octroi de crédits de campagnes agricoles aux producteurs de coton des coopératives villageoises de producteurs de coton (CVPV). Les ministres devront aussi veiller à renforcer le contrôle des intrants aux frontières afin de décourager leur bradage organisé de plus en plus par certains responsables desdites coopératives.
Au regard de cette mesure de gouvernement, on est tenté de dire que cette structuration des prix permettra à coup sûr, d’éviter les fluctuations intervenues du fait de la pandémie du Coronavirus qui pèsent sur les producteurs malgré la tendance baissière observée par rapport à l’achat du coton graine dans la sous région.

Leave A Reply