Bénin : Épaphras Toïhen et Sœur Henriette Goussikindeh en vernissage à la résidence de l’UE

0

Depuis ce jeudi 25 Février 2021, plusieurs œuvres de Épaphras Toïhen, Artiste Sculpteur et de Sœur Henriette Goussikindeh Artiste-Plasticien sont en exposition à la résidence de l’Union européenne à Cotonou. Le vernissage des œuvres de ces deux artistes béninois a été lancé officiellement par Son Excellence Madame Sylvia Hartleif, Ambassadrice et Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Bénin, en présence de plusieurs ministres du gouvernement et des parents et amis des artistes.

Par : Is-Deen O. TIDJANI
© www.boulevard-des-infos.com

Devenue une tradition depuis quelques années à la résidence de l’UE au Bénin, la promotion des œuvres des artistes béninois est encore au programme en cette année 2021. La présente édition qui est la 7ème, a démarré ce jeudi 25 Février et durera 2 semaines. Le vernissage de cette année met en lumière les œuvres artistiques de sœur Henriette Goussikindeh, Artiste-Plasticien et de Épaphras Dègnon Toïhen, Artiste Sculpteur.

Le Ministre des Affaires Étrangères contemple les œuvres de la sœur Henriette Goussikindeh.

À la faveur de la cérémonie officielle de lancement de ce vernissage, Son Excellence Madame Sylvia Hartleif, Ambassadrice et Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Bénin a souligné qu’à travers cette démarche, l’Union Européenne entend avant tout mettre en valeur, les talents des artistes béninois. « Comme vous le savez peut-être déjà, nous cherchons à ouvrir cette maison européenne à nos amis Béninois comme à nos amis de la communauté internationale pour mettre en valeur les artistes béninois. Nous voulons être un lieu de rencontres, un lieu de dialogue, et c’est au fond bien la mission d’une représentation diplomatique moderne que de réunir des gens d’horizons divers. Cette aventure a commencé en 2018 et je peux affirmer que des artistes de renom sont ainsi passés nous honorer de leurs expositions. Nous les en remercions. C’est notre septième exposition à la Résidence de l’Union européenne et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. Les artistes béninois de par leur talent indéniable, méritent un accompagnement pour le rayonnement de leur art. Et l’Union européenne entend apporter sa contribution. »

L’Ambassadrice de l’UE insiste que cette volonté de mettre la culture au cœur de notre dialogue avec l’Afrique permettra comme l’a indiqué J. Borrell, Haut-Représentant et Vice-Président de la Commission européenne, de donner en 2021 un nouvel élan au partenariat entre l’UE et l’Afrique. « Permettez-moi de citer ici J. Borrell : « Parce qu’elle touche au cœur des gens, à ce qu’ils ont à la fois de plus singulier mais aussi de plus universel, la culture peut en effet contribuer à trouver des solutions là où les outils traditionnels de la politique n’y parviennent pas. La culture permet de véhiculer des valeurs-comme le respect des droits de l’homme ou de l’Etat de droit-, de susciter des réflexes d’humanité, de solidarité et d’entraide, de promouvoir des comportements protecteurs face aux dangers ».

Épaphras Toïhen explique la philosophie de cette œuvre.

L’hôte des deux artistes, Madame Sylvia Hartleif, se dit impressionnée par la richesse culturelle du Bénin qui regorge d’artistes talentueux. « Je suis arrivée au Bénin il y a quelques mois à peine et déjà je dois dire que je suis impressionnée par la richesse de la création artistique, notamment dans la peinture et les arts plastiques. Il est évident que le Bénin est un pays qui peut être fier de ses artistes. »

Le public y était dans le respect des gestes barrières.

Tout en présentant un palmarès de chacun des deux artistes, elle n’a pas manqué d’invité les passionnés qui sentiront le devenir de venir redécouvrir ces œuvres des artistes en exposition, ou de les acquérir, à prendre des dispositions indiquées. « Si vous avez un coup de cœur et souhaitez acquérir l’une de ces œuvres, je vous suggère de discuter directement avec l’artiste. Sachez aussi qu’il est possible de visiter l’exposition tous les mercredis de 15h00 à 17h00, il suffit de nous prévenir au moins une journée à l’avance. »

Qui sont ces artistes béninois en vernissage à la résidence de l’UE au Bénin ?

Quelques toiles de l’artiste-plasticien Henriette Goussikindeh.

« Sœur Henriette Goussikindeh est une religieuse de l’Institut des Sœurs de Saint Augustin. Elle a déjà participé à plusieurs expositions collectives, animé plusieurs ateliers et a exposé ses créations au Bénin, Côte d’Ivoire, Burkina, Cameroun, Canada, Japon etc… Ses œuvres font partie de plusieurs collections de par le monde. » rappelera l’Ambassadrice Hartleif.
Cet Artiste-Plasticien (Sœur Henriette Goussikindeh, ndlr), déclare à l’occasion de cette exposition que : « ...Comme tout œuvre artistique, c’est l’inspiration du moment qui gouverne mes créations. »

Elle remercie les responsables de la Délégation de l’Union européenne au Bénin, pour l’honneur qui lui est faite d’exposer ces œuvres à ce vernissage. Il est à rappeler que divers matériels entrent en ligne de compte dans la réalisation de ces toiles (tableaux). Entre autres on peut citer la peinture et surtout le fil de fer qui est utilisé pour les traits de ces tableaux.

Une sculpture de Épaphras Dègnon Toïhen.

Le Sculpteur Épaphras Dègnon Toïhen, n’est plus à présenter. Bien que très jeune, il a déjà présenté ses œuvres dans plusieurs expositions en Afrique de l’Ouest, au Brésil, au Maroc, en France, en Chine en Corée. Ce qui témoigne de son talent et augure d’un avenir artistique très prometteur. À l’occasion de ce vernissage il a mis en relief les sources qui l’inspirent dans la création de ses œuvres. À l’entendre, « la valorisation des scarifications, signes identitaires qui renseignent sur l’appartenance du porteur à une religion, une divinité ou une famille, constitue pour moi une véritable source d’inspiration » a-t-il martelé.

Leave A Reply