Politique : Donald Alexis Acakpo convie Houéyogbé à adopter l’Union progressiste

0

Les communes de Houéyogbé, Bopa, Athiémé et Comé étaient, le week-end dernier, aux couleurs de l’Union progressiste (UP) à travers différents meeting. Au nombre de ces meeting, celui de Houéyogbé tenu à Sè, a le plus retenu l’attention. Et pour cause, c’était l’occasion pour Alexis Donald ACAKPO de plaider pour l’adoption de ce parti par les habitants de la localité.

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

Militants et sympathisants de l’Union progressiste avaient massivement pris d’assaut l’esplanade de l’hôtel Pôle nord de Sè. Pour la circonstance, Mathurin Coffi Nago et Dakpè Sossou du Bureau politique de l’Union Progressiste s’étaient joints aux ministres Mahougnon Kakpo et Barnabé Dassigli pour soutenir les frères et sœurs sahouè dans leur élan.

Laurent Tossou, Directeur Général de la Socoété Béninoise de l’Energie Electrique et cadre de la région annoncera, à l’entame du meeting, l’engagement des populations de la commune de Houéyogbé à accompagner le Président de la République. Tout comme lui, le Colonel Théophile Soussia qui a juré et prophétisé publiquement la mort de l’opposition dans la commune de Houéyogbé. Pour réussir ce pari, il faudra travailler à une adhésion massive des populations à l’Union progressiste. Et c’est ce qui constitue le leitmotiv de Donald Alexis Acakpo.

Un appel solennel pour adhérer à l’Union Progressiste

Pour Donald Alexis Acakpo, Directeur Général de l’Office des Sports Scolaires et Universitaires (OBSSU), la force des progressistes de la commune de Houéyogbé sera mesurée à leur capacité à faire adhérer massivement les électeurs à l’UP. « Je vous invite à adhérer en masse à ce bébé qui est né avec des dents », a plaidé Donald Alexis Acakpo devant plus de 3 milles personnes présentes à ce meeting. Pour convaincre son auditoire, il a exposé les attributs du parti en mettant en relief les innovations apportées par celui-ci par rapport aux autres entités politiques du Bénin. Ce discours prononcé tant en français qu’en langue sahouè, semble avoir captivé des participants.

Leave A Reply