Bénin/Législatives 2019 : L’UDBN se rassure d’une bonne organisation par la CENA

0

(Elle exprime aussi ses inquiétudes par rapport à la campagne électorale précoce)

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T) 

© www.boulevard-des-infos.com

Une délégation de l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) était dans la journée d’hier lundi 21 Janvier 2019 dans les locaux de la Commission électorale nationale autonome (CENA). La délégation de l’UDBN composée entre autres de Guy CODJIA, Vice-Président, Gildas AIZANNON, Secrétaire Général Adjoint, Jérémie KPATAHERI, Conseiller Technique Juridique Adjoint, Mariannick GOUTHON, Présidente de l’Union Nationale des Femmes UDBN et de Christine AHOUANDJINOU, Directrice de l’Ecole du Parti, a rencontré les responsables de cette institution en charge des élections, afin de s’enquérir des conditions d’organisation du scrutin du dimanche 28 Avril 2019.
Reçue par le Président Emmanuel TIANDO, la Vice-Présidente, Geneviève BOKO NADJO, le Coordonnateur du budget Basile FASSINOU, les commissaires Freddy HOUNGBEDJI, Adam SOULE et la Secrétaire Exécutive de la CENA, Noellie APITHY, la délégation de l’UDBN a été chaleureusement accueillis.

À cette occasion, Emmanuel TIANDO a exprimé sa joie, et celle de son bureau, de recevoir les responsables de l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau dans les locaux de la CENA pour parler de sujets relatifs à l’organisation des prochaines échéances électorales. « La CENA, c’est la maison des partis politiques. Et nous sommes très heureux de recevoir une si forte délégation de l’UDBN, dans un contexte où nous-mêmes nous prévoyions initier une série de rencontres avec les acteurs politiques », a déclaré le Président de la CENA. Même expression de joie du côté des émissaires de l’UDBN qui ont salué la promptitude avec laquelle la CENA a répondu favorablement à leur demande d’audience.

Plusieurs sujets préoccupants abordés

Le Chef de délégation de l’UDBN est allé tout droit au but pour évoquer les éléments qui ont motivé le parti dirigé par L’honorable Claudine Afiavi PRUDENCIO à saisir la CENA. Entre autres préoccupations, le Vice-Président de l’UDBN a indiqué que sa délégation est venue s’enquérir : Du niveau où en est la CENA par rapport aux questions liées au financement des législatives prochaines ; du calendrier électoral tel que pensé par la CENA ; de ce que pense le Bureau de la CENA des excès constatés tous les jours sur le terrain, dans les médias et sur les réseaux sociaux, à travers une campagne électorale précoce qui se mène à outrance par certaines chapelles politiques ; de la partition que doit jouer la CENA dans la sensibilisation des populations sur les nouvelles exigences du code électoral ; etc…

Autant de préoccupations qui ont trouvé réponses dans l’intervention du Président de la CENA. Sur la question de financement, Emmanuel TIANDO a été plus que rassurant : « Il n’y a pas de tension autour du financement des élections, comme le ventile la rumeur. Pour l’instant, nous n’avons pas de difficultés à ce niveau. Nous avons élaboré notre budget. C’est validé. Toute la procédure d’arbitrage a été suivie. Je n’ai aucune raison de douter de l’engagement pris par le gouvernement et le Chef de l’État à cet effet ».
Pour ce qui est du calendrier électoral, le Président de la CENA déclare : « Nous attendions la convocation du corps électoral et la mise à disposition de la LEPI. Je peux vous dire que sous 24 heures, le calendrier électoral sera officiellement rendu public ».

La CENA déplore la pré-campagne électorale

Relativement à la campagne électorale précoce qui se remarque sur le terrain, Emmanuel TIANDO, tout en déplorant la situation, a estimé que la balle est beaucoup plus dans le camp de la HAAC et des partis politiques. Tout ce qui est diffusé à cet effet dans les médias et les réseaux sociaux devrait être régulé par la HAAC et non la CENA. Mais dans la suite des échanges entre les deux parties, Emmanuel TIANDO a reconnu que, même si le code électoral ne donne pas ce rôle à la CENA, elle s’attelera à contribuer à la sensibilisation de tous les acteurs politiques. « Cette affaire de pré-campagne, nous la déplorons aussi. », a martelé le n°1 de la CENA.
Pour ce qui est de la nécessité pour la CENA de sensibiliser les partis politiques et surtout les populations sur les nouvelles exigences du code électoral, les deux parties ont convenu de ce qu’il urge de le faire. À ce propos, Gildas AIZANON, Secrétaire Général adjoint de l’UDBN a insisté sur le fait que le code électoral indique, dans les rôles de la CENA, la vulgarisation du code électoral. Mieux, cette action participe selon lui, de la préservation d’un climat de paix en période électorale. Le SGA/UDBN insistera sur le fait que cette sensibilisation est nécessaire aussi bien pour les populations que pour les partis politiques. Le Président de la CENA, a promis que son équipe fera le nécessaire dans ce sens, surtout à travers les rencontres avec les partis politiques et surtout lors des formations des agents électoraux dans les prochains jours. Mais Emmanuel TIANDO a insisté, là aussi, sur le fait que, la CENA ne réussira pas ce pari, seule. Pour finir, le Président de la CENA a salué le sens de l’anticipation de l’UDBN et souhaiter bon courage au parti et à sa Présidente, l’Honorable Claudine PRUDENCIO. La Vice-Présidente de la CENA pour sa part, n’a pu s’empêcher d’adresser ses félicitations à la Présidente de l’UDBN pour avoir respecté l’approche genre dans la constitution de la délégation.

© www.boulevard-des-infos.com

Leave A Reply