Bénin : Un troisième forage sort de l'eau potable du sous sol de Tchaourou

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T) 
© www.boulevard-des-infos.com
L’accès à l’eau potable est désormais une réalité évidente à Tchaourou. Nombreuses sont les langues qui avaient prédit que le sol dur de Tchaourou ne pouvait jamais être foré. Mais cette commune est maintenant à son troisième forage en quelques jours, et ce, grâce à l’ambition affichée du Chef de l’Etat de permettre un accès à l’eau potable pour tous, d’ici 2021. Ce lundi 21 Janvier 2019, une équipe de l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (ANAEPMR) s’est rendue sur le site pour s’assurer de la bonne exécution des travaux.
La détermination du gouvernement du Président Patrice Talon, de concrétiser l’accès universel à l’eau potable à l’horizon 2021, ne fléchit point. Après avoir réalisé avec succès deux premiers forages en fin de semaine écoulée au profit des populations de Kinnou Kparou, un autre forage à débit positif vient d’être encore construit dans cette aire géographique portant à trois, le nombre de forages pour le compte de la seule commune de Tchaourou. Les résultats des essais opérés dans la soirée de ce lundi 21 Janvier 2019 sur ce système d’approvionnement en eau potable donne espoir aux populations de cette commune presque oubliée de la solidarité nationale, ces dernières années. En effet, l’accès à l’eau potable a de tout temps été un luxe dans cette commune. Les différents gouvernements ont souvent eu du mal à trouver la formule idéale pour sortir cette population de la pénurie d’accès au liquide précieux. C’est pour conjurer ce mauvais sort que le gouvernement de Patrice Talon, dans une vision prospective, a initié le projet d’amélioration des systèmes d’approvisionnement en eau potable dans 24 villages. Et dans le cadre de ce projet, le département du Borgou a été inscrit au rang des régions prioritaires. Il bénéficiera de sept systèmes d’approvisionnement en eau potable multi-villages (AEPmV).
Très concrètement, le montage de ce projet donne à constater que ces AEPmV auront une capacité actuelle pouvant desservir une population estimée à 38.679 habitants à l’horizon 2037. C’est pour s’assurer de la bonne exécution des travaux qu’une mission de contrôle de l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (ANAEPMR) séjourne depuis jeudi dernier dans ce département. Après Tchaourou, la mission de contrôle se rend ce mardi 22 janvier dans la commune de N’dali pour le même exercice. C’est dire que les populations de la partie septentrionale du Bénin sont pour le moment les bien-heureuses.

Leave A Reply