Réformes à la D/FAC : Le Directeur Déou Malé entretient les artistes des Collines

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T) 

© www.boulevard-des-infos.com

La tournée nationale du Directeur du Fonds des Arts et de la Culture (FAC) se poursuit à travers les départements du Bénin. Après l’Ouémé hier mercredi, la délégation de Monsieur Gilbert Déou Malé est dans le département des Collines ce jeudi 7 Février 2019. Et c’est la commune de Savè qui abrite la séance d’échange et de vulgarisation des réformes mise en œuvre par la Direction du Fonds des Arts et de la Culture pour le rayonnement du secteur culturel béninois.

 

C’est une salle de conférence pleine d’artiste qui abrite cette séance d’échanges à l’émerveillement de Moïse ADJE, Président de l’association des artistes musiciens de la commune de Savè. Dans son allocution, il exprime leur joie de voir le Directeur Général du FAC entouré de tout le staff de la culture. « …Nous sommes prêts, nous artistes de la commune de Savè, à vous soutenir matin, midi et soir dans tout ce que vous ferez pour le rayonnement de la culture tchabè. », a-t-il dit.

Le moment est donc venu pour ces artistes de pouvoir bénéficier aussi des financements du FAC pour leurs différents projets culturels. Mais avant, il faut en connaître les règles d’attribution et le nouveau mode de fonctionnement du FAC. C’est à cela que les ont exhortés Gaston EGUEDJI, membre du Conseil d’Administration du FAC et le Directeur Départemental (Collines) du tourisme, des Sports et de la Culture Kayosi Olu-Segun Dodji ADJINDA. Ils les ont exhortés à prêter une oreille attentive à la communication du DG et à lui poser toutes les questions nécessaires afin de pouvoir présenter les meilleurs dossiers de projets culturels.

Pour avoir été membre de l’ancien Conseil d’Administration du FAC et ayant encore la chance de siéger au sein de ce Conseil, Gaston EGUEDJI a avoué et témoigné publiquement que les pratiques ont totalement changé au FAC, depuis l’avènement du nouveau régime. « C’est vraiment un nouveau départ dans notre milieu culturel et ceci en faveur des artistes qui peuvent et doivent désormais vivre de leur arts et savoir-faire. C’est une vision chère au Président de la République Patrice TALON, et mise en œuvre par son Ministre de la Culture à travers la Direction Générale du Fonds des Arts et de la Culture dirigée par un professionnel de la profession qui maitrise et détient le mot de passe des artistes », a martelé Monsieur EGUEDJI.

Gilbert Déou Malé étant un des leurs, il a su prendre les problèmes du monde culturel par le bon bout. Prenant la parole, le Culturel National a exprimé son plaisir de se retrouver face aux artistes des Collines pour plusieurs raisons. D’abord natif de la localité, il est venu échanger avec ses frères et sœurs et recevoir leurs différentes préoccupations. « C’est une nouvelle chance que le Chef de l’Etat donne à la culture en faisant d’elle un levier de développement. Depuis 2016, d’importantes réformes sont intervenues dans le secteur et il faut se rapprocher des artistes et leur apporter l’information. Comme première réforme il y a une restructuration au niveau du Fonds. Il y a également de nouveaux produits qui se sont ajoutés à ceux existants : il s’agit notamment du fonds de bonification et de la réforme qui consiste en la détection des talents. », a expliqué le D/FAC.

Spécificité des nouvelles réformes au FAC

L’ancien mode de fonctionnement qui consistait à financer les mêmes personnes depuis plusieurs années n’a plus droit de citer. Ce mode de fonctionnement est révolu. Il n’est donc plus question que le FAC se mette à la disposition d’un groupe et que certains soient lésés. Le FAC est désormais ouvert à tout artiste professionnel et convaincu. Le FAC se chargera également d’aller détecter dans les villages des artistes ayant du talents et les promouvoir; ceci avec l’aide des Directeurs Départementaux. Désormais également, il y aura des activités à plein temps et les artistes seront appelés chaque semaine à prester dans les communes pour révéler leurs talents et ce ne sera pas gratuit. Cela va réduire le chômage et la délinquance juvénile. Ce sont autant de nouveautés qui enchantent les artistes de Savè et environs qui n’ont eu de mots que pour remercier le Président de la République, le Ministre et le Directeur Général du FAC. Ils sont désormais mieux outillés pour constituer leurs dossiers et les acheminer vers la Direction Générale à Cotonou afin d’avoir la chance de financement.

Leave A Reply