Romuald Wadagni : "On se donne rendez-vous dans un an pour encore battre des records…"

0

Les appréciations des responsables de l’uemoa au sujet des dernières performances du Bénin dans la zone de l’Union ne laissent pas indifférent Monsieur Romuald Wadagni, Ministre béninois en charge de l’Economie et des Finances. Au terme de la dernière audience du Président de la commission de l’uemoa au cabinet du Président de la République, Patrice Talon, notre rédaction a posé quatre questions au ministre Wadagni. Suivez ici le compte rendu.
© www.boulevard-des-infos.com

Monsieur le Ministre des Finances, après avoir écouté les conclusions élogieuses de la commission de l’Uemoa sur les performances du Bénin lors de la présentation du rapport d’évaluation, comment se sent-on ?

C’est un encouragement à continuer. C’est la deuxième revue du genre depuis l’arrivée au pouvoir du Président Patrice Talon. En 2017, à l’issue de la première revue, les instructions du Chef de l’Etat étaient très claires quand bien même les résultats à l’époque, compte tenu du contexte, étaient encourageants. Il a insisté pour que des efforts soient faits afin que la prochaine revue, celle qu’on vient d’achever, marque un vrai succès. Nous sommes très heureux de voir que, non seulement les instructions du Chef de l’Etat ont été respectées mais nous avons carrément établi un record au sein de l’UEMOA. Le Président de la commission a donné les chiffres et a démontré que sur plusieurs chantiers, nous avons battu des records jamais réalisés par les pays dans la région sur une période d’un an.
La deuxième chose que je retiens et qui nous encourage à continuer, c’est que ces différentes réformes ont contribué à la production de richesses. Elles ont contribué à une meilleure intégration économique de nos pays mais également à la production de richesse comme on le voit dans les différents taux de croissance que nous affichons. 2% en 2015 et 7,6% attendu pour 2019 que la Commission vient de confirmer. Quand vous avez des réformes qui marchent, qui sont reconnues, qui ont des effets directs sur l’amélioration des conditions de vie des populations, vous ne pouvez qu’être satisfait.

Sur quels critères le Bénin a-t-il vraiment excellé selon les responsables de la commission de l’uemoa ?

Je voudrais dire qu’une partie des travaux de la Commission a consisté à regarder également l’état de mise en œuvre des programmes et projets, des chantiers concrets sur lesquels la Commission met de l’argent pour appuyer le Bénin. Là encore, le Président de la Commission a indiqué au Président de la République que nos performances sont au dessus de ce qu’on note dans la région en termes de pourcentage d’avancement des projets. Ça veut dire concrètement que ce sont des sujets qui concernent le cadre de vie, l’énergie, l’agriculture, sur lesquels nous faisons des progrès mieux que les pays de la sous-région pour changer les conditions de vie de nos populations, offrir à chacun des conditions pour créer plus de valeurs, plus d’épanouissement.

Au regard de ces performances du Bénin, pouvez vous dire sans risque que ces réformes étaient-elles nécessaires ?

C’est dur de faire les réformes. Mais quand vous les faites et que vous avez la reconnaissance de vos pairs, la reconnaissance indépendante de la Commission, vous voyez que ces réformes changent concrètement des choses et surtout qu’il s’agit de réformes structurelles. Ce sont des pas pour l’avenir. Il ne s’agit pas de petites mesures qu’on fait une année et qui disparaissent, il s’agit de réformes profondes, structurelles qui, durablement, vont changer notre manière d’opérer et vont permettre d’accélérer et l’intégration économique et la production de richesse dans nos pays.

Réformes encourageantes reconnues par l’uemoa certes, mais à quoi doit-on s’en tenir désormais ?

On se donne rendez-vous dans un an pour encore battre des records en matière de transposition des décisions, directives et règlements, célérité pour exécuter les différents projets et programmes, convergence et réformes sur le cadre macro-économique. Nous allons prendre le pari d’établir des records l’année prochaine.
Propos recueillis par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com

Leave A Reply