Bénin/Débats d'orientations budgétaires : Les propositions de Natondé Aké pour la maîtrise de l'inflation

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com
Les députés de la 8ème législature ont tenu, vendredi 28 juin 2019, les travaux du premier débat d’orientation budgétaire. Occasion pour eux de passer en revue les propositions utiles qui permettront d’alléger les débats de fin d’année. Dans le vif des débats, l’honorable Bonaventure Natondé Aké qui est un habitué de cet exercice, a déploré l’absence des Ministres du Plan et des Finances à ce débat très crucial pour la préparation des débats budgétaires de fin d’année. Cependant, le député a fait de très belles propositions au gouvernement afin de garantir des débats respectables au moment opportun. « ….C’est une journée de débat et nous pouvons passer tous les secteurs d’activités pour que les débats budgétaires en fin d’année soient plus légers. Au delà des deux ministres du Plan et des Finances, il faudrait que les autres ministres qui ont à charge des départements à caractère économique tels que les ministres du Transport, de l’Économie numérique, de l’Agriculture…. soient présents à ces débats. »

Propositions pour la maîtrise de l’inflation

Soulignons que le député a aussi évoqué le dossier relatif à l’inflation. À ce propos, le Président de la Commission de l’Éducation, fait savoir que l’inflation et la déflation sont toutes deux, des phénomènes économiques à combattre ou à maîtriser par l’exécutif afin d’éviter des déconvenues qu’il n’a d’ailleurs pas hésité à énumérer. « …D’années en années, le Gouvernement passe devant nous et parle de l’inflation maîtrisée. Il y a un piège qu’il faut éviter. Lorsque nous avons des taux de croissance qui se renforcent comme c’est le cas actuellement et que le taux d’inflation va en diminuant, c’est très dangereux. La déflation n’encourage pas la production, encore moins la consommation. Ça peut amener à la thésaurisation des ressources. Donc le Gouvernement doit faire attention à cela pour que nous ne tombions dans le revers de cette déflation. Autant l’inflation est à combattre, la déflation aussi n’est pas une bonne chose. »
L’honorable Bonaventure Natondé Aké a profité de son intervention pour passer également en revue d’autres dossiers ayant rapport à la stratégie d’endettement, la maîtrise de la dette publique et surtout les volets : dialogue social, justice sociale, le réaménagement des horaires de travail, la transhumance bovine, etc… Des dossiers sur lesquels l’élu de la 24ème circonscription électorale demande une attention particulière du gouvernement.

Leave A Reply