Bénin : Après la CEDEAO, l'UEMOA aussi valide les législatives du 28 avril 2019

0

(Caution morale pour les réformes structurantes de Talon)

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com
C’est un véritable camouflet pour ceux qui ont gaspillé leur temps en sillonnant toute l’Afrique au fin d’un hypothétique isolement du Bénin. Les dernières assises des chefs d’État de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui s’est tenue à Abidjan le vendredi 12 juillet dernier, donnent une caution morale pour le Bénin et son Président, Patrice Talon quant à l’organisation des dernières législatives. En effet, dans le communiqué final sanctionnant cette rencontre, un mot a été dit sur les récentes élections dans certains pays membres, et particulièrement sur les législatives du 28 avril 2019 au Bénin. En page 4 de sa déclaration, le communiqué final de l’UEMOA, souligne que : « En ce qui concerne les élections législatives au Togo, en Guinée-bissau et au BÉNIN, la conférence se réjouit de leur bon déroulement et félicite l’ensemble des acteurs politiques et parties prenantes. »
C’est dire que, comme la CEDEAO il y a quelques jours, l’UEMOA aussi prend acte de ces législatives. Elle les reconnaît donc sans embages et tourne désormais le regard vers l’avenir.
Au regard de ce communiqué, il convient de rappeler que ceux qui font de la reprise des élections législatives du 28 avril 2019 au Bénin, un préalable avant de prendre part à la séance de dialogue avec le Président Patrice Talon ont tort.
Mieux, il est à souligner qu’on fait des exigences quand on est en position de force. Mais dans le cas d’espèce, c’est plutôt le Président de la République qui est en position de force et c’est lui qui tend la main. Les plus intelligents doivent lire entre les lignes et vite saisir cette main tendue du chef de l’Etat, Patrice Talon.

Leave A Reply