Benin:Le gouvernement revalorise le corps des praticiens hospitalo-universitaire

0
Tout ceux qui se comptent parmi les membres du corps des praticiens hospitalo-universitaire sont en joie depuis le mercredi 24 Juillet 2019. Et pour cause, le gouvernement a décidé de l’adoption du décret portant statuts particuliers des corps des personnels praticiens hospitalo-universitaires. C’est à la faveur du rendez-vous hebdomadaire des membres du gouvernement que cette décision a été prise.
Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
Le Conseil des ministres tenu le mercredi 24 juillet 2019 a adopté le décret portant statuts particuliers des corps des personnels praticiens hospitalo-universitaires. Cette mesure concerne essentiellement les personnels enseignants des Universités publiques du Bénin qui assure par la même occasion, une mission d’enseignement-recherche, et une mission de soins dans les hôpitaux. Le gouvernement a décidé au cours de ce conseil des ministres de revaloriser leur statut parce que jusque-là, l’ancien décret ne prend pas en compte, ni leur charge de travail, ni les avantages spécifiques de la fonction hospitalière. Ce qui devraient normalement être intégrés dans la détermination de la pension de retraite des intéressés. C’est donc justice que leur rend le gouvernement parce que la mise en œuvre effective du présent décret va réglementer les conditions de travail et accorder à ceux qui sont affiliés à ce corps, les avantages particuliers inhérents à la spécificité de leurs missions. Pour les connaisseurs du dossier, en prenant ce décret, le gouvernement du Président Talon vient de corriger des disparités vieilles de plus d’une décennie. Tout en la saluant, ils rappellent que cette mesure est de nature à galvaniser ce corps d’agents de l’Etat. Les sources proches de ces praticiens hospitalo-universitaire que ce sont les conditions de travail des personnels affiliés à ce corps qui seront ainsi réglementées et qu’ils pourront désormais bénéficier des avantages particuliers inhérents à la spécificité de leurs missions.
Pour ceux qui suivent de près l’actualité du secteur sanitaire au Bénin, il convient de faire remarquer qu’après le décret fixant les taux des indemnités de garde, d’astreinte et d’heures supplémentaires dans les formations sanitaires publiques, le Président Talon et son gouvernement viennent ainsi, par le présent décret, d’apporter un ballon d’oxygène aux personnels de centres de santé publics.

Leave A Reply