Bénin : Un important appel de Claudine Prudencio à la 8ème législature

4

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Elle est une farouche défenseur de la cause des femmes quand il s’agit de se battre pour leur représentativité dans les instances de prise de décisions. Claudine Afiavi Prudencio, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, ne rate aucune occasion, pour faire des plaidoyers dans ce sens. Et les dernières assises relatives aux dialogues politiques tenues du 10 au 12 Octobre 2019 à Cotonou, ont encore été une belle occasion pour la Présidente de l’UDBN, de refaire son plaidoyer en faveur des femmes.

En effet, l’un des points essentiels des recommandations du dialogue politique qui font actuellement objet de démarches législatives, cest la discrimination positive en faveur des femmes. Cette dynamique vise une meilleure représentation de la gent féminine aussi bien à l’Assemblée nationale, dans la sphère des autres fonctions électives et même sur les listes de nominations. À la faveur de ces assises politiques qui doivent déboucher sur des solutions idoines, l’Honorable Claudine Afiavi PRUDENCIO a encore été le lead dans le plaidoyer sur la question de la représentativité des femmes.

L’UDBN a, à l’occasion, proposé un quota de 40% de femmes, imposable aux partis politiques dans la constitution des listes. Nous vous proposons ici, un extrait du vibrant appel lancé par la Présidente de l’Union Démocratique pour Un Bénin Nouveau, pour donner le ton des débats à cet effet.

« …Associer la femme à la gestion des affaires publiques n’est plus facultatif aujourd’hui. Le Bénin a eu à signer des conventions assorties de délai de réalisation. Quand j’étais à l’Assemblée Nationale 6ème et 7ème législature, on a tout essayé pour arriver à la discrimination positive. On n’a pas pu. Il faut, tout faire. Ce ne sera que justice, Mesdames et Messieurs les Délégués. Il y a des dispositions constitutionnelles qui ne permettaient pas d’avancer sur la question. Je souhaite que les femmes et les hommes qui sont ici me soutiennent sur la question. S’il faut aller à la révision de la constitution, entre autres pour ça, pourquoi ne pas le faire !!? Pour enfin donner à la femme la place qu’il lui faut. La femme est la mère du monde. Il faut que les hommes nous aident. Il faut qu’on le fasse enfin !!… »

Discussion4 commentaires

  1. Quand Toleba a fini d’amuser la galerie, il a passé le témoin à Prudencio.

    Elle le passera à son tour à Ayadji.

Leave A Reply