Bénin : Alain Orounla fait le point de la première phase et tire les leçons

0

Par : Mathieu DAHANDÉ 

© www.boulevard-des-infos.com

« Talon doit briguer un second mandat ».  C’est du moins l’impression générale qui se dégage de l’expression des populations que le président de la république a rencontré ces derniers jours lors d’une tournée nationale placée sous le sceau de la reddition des comptes et sous le signe de l’unité nationale.

À Savè, Tchaorou, Matéri, Cobli, Djougou, Kandi, Bassila, Nikki, Kalalé et autres localités sillonnées, Patrice Talon a partagé avec les populations rencontrées, les acquits et les résultats de la mise en œuvre du programme d’action du gouvernement PAG, selon les propos du ministre porte parole du gouvernement Alain Orounla qui s’exprimait ce jeudi lors d’une conférence de presse à Cotonou.

Ce fut pour le chef de l’Etat, une occasion d’échanges directs sur les questions et préoccupations nationales et locales. Patrice Talon a profité de ces échanges alors pour expliquer les réformes engagées et dont certaines restaient encore incomprises. Il a aussi salué et félicité les populations pour tous les sacrifices consentis et qui ont poussé à ces résultats et reconnaitre la volonté des béninois d’aller au développement.

Mais ce fut également une occasion pour le président de la république de constater de visu la mise en œuvre du PAG et de se rendre compte que malgré les nombreux efforts faits il reste encore beaucoup de choses à réaliser pour améliorer le quotidien des béninois a renseigné le ministre de la communication.

Par exemple l’accès entre Nikki et Kalalé reste difficile et l’eau potable n’est pas encore présente partout sur le territoire national informe Orounla. Ces constats ont amené le président patrice Talon à prendre des engagements et donner des instructions pour que dans les meilleurs délais, des chantiers soient ouverts pour régler dans la mesure du possible les problèmes persistants. La question de la paix, de la réconciliation et de l’unité nationale a préoccupé le chef de l’Etat au cours de cette tournée et c’est pour cela qu’il a fait des annonces fortes que sont l’organisation des prochaines présidentielles inclusives, la demande de pardon, l’appel à la paix, la main tendue pour la réconciliation avec son prédécesseur Boni Yayi.

Il ne s’agit donc pas selon Alain Orounla d’une tournée de propagande et le moment choisi pour la faire est le bon. En effet, après avoir parcouru le Bénin lors des campagnes pour les présidentielles de 2016 et fait des promesses, il est de bon ton qu’une fois élu, le président se mette au travail et se donne le temps de réaliser ses promesses avant de retourner sur le terrain pour de nouveaux défis.

C’est donc normal pour le porte parole du gouvernement que 4 ans après le point soit fait, et c’est tout le sens de cette tournée qui prend en compte 54 communes du Bénin et peut-être plus. L’ambiance générale lors de cette descente du chef de l’Etat sur le terrain était festive. Les populations ont compris. Elles ont apprécié et demandé à patrice talon de briguer sa propre succession. Il faut signaler que cette tournée s’est déroulée dans le respect strict des gestes barrières pour la lutte anti-Covid.

Leave A Reply